16 juil. 2015

Rencontre avec Cécilia Samartin

Bonjour à tous ! 


Ce soir, je vous parle de ma rencontre avec...Cécilia Samartin ! En effet, il y a deux semaine, dans le cadre de mon partenariat avec la maison d'édition l'Archipel, j'ai été invitée à rencontrer Cécilia Samartin au Pain Quotidien, rue des archives dans le marais. J'ai donc décidé de vous faire une petite rétrospective de ma découverte de cette auteure talentueuse !



Cécilia Samartin est une auteure américaine d'origine cubaine, qui a écrit de nombreux romans contemporains. J'en ai lu quelques uns, maintenant. Je l'avais découverte avec Le don d'Anna, un roman dont l'histoire se déroule au Salvador. 

Mon avis : C'est bien simple, cette histoire est belle, émouvante et apaisante ! On suit la vie de Anna, une femme qui a vécu des choses éprouvantes et douloureuses mais qui a continué à avancer. On découvre son enfance dans un Salvador en proie à une guerre abominable qui ravage tous le pays, elle finira orpheline et sera recueillie par des sœurs dans un couvent. Le hasard fera qu'après son arrivée aux États Unis, Sœur Josepha lui impose un poste de gouvernante chez une des familles les plus riches que le couvent connaisse...et cela va totalement bouleversé sa vie et ses projets !

Le livre se lit vraiment très vite, l'écriture de l'auteure est belle, soutenue par moment, et parfois même, carrément mélodieuse. On ne peut pas s'empêcher de vouloir continuer à lire l'histoire...Cela faisait longtemps qu'une histoire ne m'avait pas émue aux larmes, et je dois dire que l'auteur nous offre une véritable leçon de vie : Le bonheur de Anna a été si court, on lui a tout pris et pourtant, elle continue à avancer. La fin du livre a été, pour moi, un véritable clin d’œil à la vie en général, une sorte de happy end, très doux, et pas très prononcé, juste ce qu'il faut !


L'été dernier, je me suis plongée dans La promesse de Lola, un roman un peu différent du don d'Anna, mais qui promettait un excellent moment de lecture...pas manqué ! 

Mon avis : J'ai apprécié cette belle histoire originale. Comme vous le savez sûrement, j'aime beaucoup les histoires familiales et celle-ci est un petit bijou. On ressent beaucoup d'amour et de compassion à la lecture de ce livre. On ne peut pas s'empêcher de penser que la famille est extrêmement importante et que la vie est relativement courte. J'ai trouvé que faire de la cuisine le symbole de la réunion de cette famille était une excellente idée. La cuisine de Abuela Lola est au centre du livre au sens figuré comme au sens propre, puisque le lecteur a la chance de retrouver les recettes cuisinées par Lola à la fin du livre.

Je ne peux que vous conseiller de découvrir La promesse de Lola, qui est un livre coloré, avec un agréable mélange de touches épicées et de douceur. Ce livre vous rappellera l'importance de la famille et les difficultés face à la maladie et la vieillesse. Vous le lirez avec rapidité et avec l'envie de découvrir toutes les fabuleuses recettes de Abuela Lola.


Nora ou le paradis perdu est donc le troisième livre de l'auteure que je lisais. J'ai été ravie de découvrir ce titre ! 

Mon avis : Après les deux livres précédents, j'avais hâte de découvrir le nouveau livre de Cécilia Samartin, paru aux éditions l'Archipel. Merci à Camille pour l'envoi car j'ai passé un excellent moment avec Nora ou le paradis perdu. 

On fait la connaissance de Nora, une petite cubaine, qui vit une enfance agréable, entourée de sa famille, et surtout d'Alicia, sa cousine adorée, avec qui elle découvre la vie. Ensembles, elles trouvent un certain équilibre. Mais cet équilibre va se briser le jour où Fidel Castro arrive au pouvoir et où la famille de Nora décide de partir vivre aux États-Unis. Nora et sa petite sœur, Marta, vont devoir s'intégrer et s'adapter à la vie américaine pendant qu'Alicia subira l'installation du communisme de Castro à Cuba. Malgré une vie difficile, elle y connaîtra tout de même des moments heureux puisqu'elle tombe amoureuse de Tony et va connaître la maternité. Mais Tony est rapidement incarcéré et Alicia, au bord du désespoir. Mais c'est sans compter sur Nora, qui décide de revenir à la Havane pour venir en aide à sa cousine adorée. 

L'histoire familiale que nous raconte Cécilia Samartin est une belle histoire, parfois nostalgique et douloureuse. A travers l'histoire de Nora et Alicia, elle décrit la vie cubaine sous Fidel Castro et le désespoir de ses habitants. On comprend la tristesse des cubains, la pauvreté dont ils souffrent et le manque de liberté et d'ouverture d'esprit dont fait preuve le gouvernement communiste. Les conditions de vie des cubains telles qu'elles sont décrites dans Nora ou le paradis perdu m'ont vraiment touché, car je ne pensais pas qu'elles étaient aussi dures et que les cubains avaient tant souffert. 

Les personnages sont extrêmement charismatiques. Le couple de Tony et Alicia est un couple solide, fort et porteur d'idées. Toutes les difficultés qu'ils ont dû endurer m'ont vraiment paru injustes. J'ai eu beaucoup de compassion pour eux pendant ma lecture. La petite Lucinda est extrêmement attachante. On ressent le besoin de la protéger et de la prendre sous son aile. Enfin, Nora est probablement le personnage le plus impressionnant de ce livre. Sa force de caractère et son amour pour Alicia et Lucinda la pousse dans ses retranchements. On découvre une femme forte, prête à tout pour aider sa famille. La scène où elle fuit Cuba en compagnie de Lucinda m'a fait verser quelques larmes. 

Vous l'aurez compris, Nora ou le paradis perdu est un livre magnifiquement émouvant. L'auteure nous montre à la fois la beauté de Cuba et les conditions de vie désastreuses de ses habitants. 

La soirée avait donc pour but de nous présenter Nora oule paradis perdu. Nous étions donc quelques blogueuses invitées (5 au total) : Christine du blog Des pages et des iles, Marie-Claire, du blog A bride Abattue, Camille du blog Vive la rose et le lilas et Séphanie du blog Plaisir de lire

Nous étions en compagnie de Cécilia Samartin et son époux, de deux personnes de la maison d'édition l'Archipel, de Félix, un journaliste d'origine cubaine et de son épouse. Nous étions invitées au Pain Quotidien rue des archives, dans le Marais, et nous avons passé une excellente soirée (cocktails, planches de charcuteries, fromages, discussions animées...)

 Cécilia Samartin a beaucoup parlé de Cuba et de la situation politique. En effet, elle est d'origine cubaine et a quitté Cuba à cause du régime communiste lorsqu'elle était enfant pour aller vivre en Californie. Elle a d'ailleurs été appuyée par Félix, le journaliste d'origine cubaine, qui, lui aussi, a été contraint de quitter ce pays. C'était un vrai plaisir de les entendre parler de façon aussi réaliste d'un pays qu'ils aiment et qu'ils chérissent. Cécilia et Félix ne sont pas retournés à Cuba depuis qu'ils ont quitté le pays. 



Elle nous a ensuite parlé plus en détail de ses livres. On nous a expliqué que l'Archipel avait rencontré l'agent de Cécilia Samartin, Moise, qui leur a énormément parlé de l'auteure et de son talent. Ainsi, la maison d'édition a choisi de ne pas publier les titres de l'auteure dans l'ordre mais en fonction des coups de cœur de l'Archipel. C'est donc pour cette raison que le don d'Anna a été publié en premier. C'est de cette façon que nous avons appris que Nora ou le paradis perdu est en fait le premier livre écrit par l'auteure, il date de 2004. 



Nous sommes tombées d'accord pour dire que les couvertures des romans étaient très belles, et Cécilia a affirmé qu'elle les aimait beaucoup. Pour ma part, je pense que ma préférée est celle de La promesse de Lola, en grand format. Je la trouve magnifique, tout comme le roman. D'ailleurs, en parlant de ce livre, nous sommes reparties avec un petit carnet de certaines recettes dévoilées dans le livre. Cécilia nous a précisé qu'il s'agissait de recettes familiales, toutes testées et approuvées et qu'elle avait pris du poids pendant l'écriture de ce livre :)

Nous lui avons demandé quel était son prochain projet littéraire. Elle nous a expliqué qu'il s'agit d'un roman sur Cuba, une nouvelle fois. Elle nous a dit qu'il mettait en scène des personnages multiculturels et essentiellement des personnages féminins. 



Je suis donc ressortie de cette soirée, des étoiles pleins les yeux et les mains pleines de livres, puisque l'Archipel a offert à chacune d'entre nous un exemplaire de Nora ou le paradis perdu, que j'ai pu me faire dédicacer par Cécilia et j'ai également récupéré Rosa et son secret, ainsi que la Belle imparfaite, que j'ai terriblement envie de découvrir. 

Merci à la maison d'édition l'Archipel et à Cécilia Samartin pour cette soirée !



6 commentaires :

  1. Ça doit être une très bonne expérience de pouvoir rencontrer un auteur et de pouvoir échanger autant avec (contrairement aux séances de dédicaces où il faut laisser la place aux autres). Je ne connais pas du tout cet auteur mais tu me donnes envie de découvrir ses romans :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était une grande première pour moi ! J'avais déjà assisté à des soirées privées organisées par des maisons d'édition mais jamais de rencontres privilégiées avec des auteures ! C'était une soirée vraiment unique, j'ai beaucoup aimé !
      Quant à ses romans, je ne peux que t'encourager à les découvrir !

      Supprimer
  2. Une belle rencontre; ce partage me donne envie de découvrir cet auteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout, n'hésite pas et fonce ! Connaissant un peu ton style, La promesse de Lola devrait te plaire (il y a quelques recettes de cuisine alléchantes !) et Le Don d'Anna est vraiment poignant :)

      Supprimer
  3. Oh ça devait être super ! :D Cette maison propose de superbes livres notamment mon dernier coup de coeur : Le Secret de Tristan Sadler ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était vraiment génial ! J'ai adoré cette soirée :) Je ne connais pas le secret de Tristan Sadler, je note !!

      Supprimer

Copyright © 2014 Sunset Avenue, Reading & Lifestyle